Vue enthousiaste mais réaliste, d’un propriétaire de véhicule électrique Canadien au Québec

In Englishrange

Ça fait maintenant presque deux ans que je conduis un véhicule électrique (ça fera deux ans en mars 2015). J’ai décidé de donner une vue enthousiaste, mais réaliste de la vie d’un propriétaire de véhicule électrique de nos jours au Québec. Commençons par une synthèse:

  • Je ne vois aucun inconvénient à utiliser une voiture électrique pour de courtes et moyennes distances. C’est tout simplement génial et je suis 110 % satisfait.
  • Selon la chimie et la taille de votre batterie, vous risquez de perdre jusqu’à 50 km d’autonomie de conduite dans les 2 premières années.
  • Toutes les compagnies de voiture se sont entendues sur une norme de recharge lente et vous pouvez avoir un adaptateur pour tous les types de prises 110 ou 220 volts.
  • Il y a malheureusement trois «normes» pour la recharge rapide des véhicules électriques.
  • Au Québec, nous n’avons pas assez de stations de recharge (lente et rapide) pour la quantité de véhicules électriques en circulation et c’est regrettable pour les propriétaires actuels.
  • Avec un véhicule et une batterie préchauffés , vous perdez environ 30% de la plage quand il fait -25  pendant la conduite sur une longue distance à vitesse d’autoroute régulière (Tesla Model S possède un ingénieux système qui utilise la chaleur du moteur pour maintenir la batterie chaude pendant la conduite).
  • Vous ne pouvez pas recharger en utilisant une prise 110 volts lorsque la voiture est à l’extérieur à -25 .
  • Le coût d’entretien est jusqu’à présent assez faible.

Se rendre au travail avec ce genre de véhicule, procure une vraie détente, car aucune pollution par le  bruit ni aucune vibration. Vous ne quittez jamais la maison avec un “réservoir” vide. Vous pouvez réchauffer ou refroidir votre auto avant votre départ avec votre appareil favori pourvu qu’il soit connecté à Internet. Je peux certainement dire que je suis 110% satisfait. Je serais très triste de revenir à un véhicule à essence. Je n’ai trouvé aucun inconvénient à posséder une voiture électrique pour conduire en ville ou en banlieue.

Parlons maintenant de conduite sur de longues distances.

Long_Drive

2.5 années déjà, après la livraison de la première Model S,  Tesla est encore la seule compagnie de voiture au monde qui offre plus de 400 km d’autonomie. Je me serais attendu que les autres compagnies emboitent le pas rapidement, mais il faut du temps pour construire et raffiné un tout nouveau produit.

Pour moi, une autonomie de 435 km dans une voiture électrique était absolument inestimable, mais ça n’a pas duré très longtemps. La première année, ma batterie c’est «stabilisé» et à la fin de l’année, j’avais perdu environ 30 km d’autonomie. Récemment, j’ai perdu un autre 17 km. J’ai appris une chose sur les batteries en échangeant avec d’autres clients de Tesla et beaucoup de lecture sur des tribunes en ligne: la dégradation de la batterie varie beaucoup d’une batterie à l’autre; même si, vous prenez vraiment soin de la batterie et que vous suiviez les recommandations de Tesla à la lettre.

Plus ou moins 50 km d’autonomie ne peut pas être un gros problème pour certains, mais ça fait une énorme différence pour moi. Je ne peux plus conduire de Sherbrooke à Gatineau sur une seule charge. C’était en fait l’une des principales raisons qui m’a fait décider d’acheter cette voiture. Le problème avec les batteries est que vous pourriez être chanceux et obtenir de très bonne chimie de batterie ou être moins chanceux et tomber sur un moins bon lot. Sur les batteries de 85 kWh, Tesla donne une garantie kilométrage illimitée de 8 ans, mais la perte d’autonomie n’est pas couverte.

Avant d’acheter un véhicule tout électrique pour faire des longues distances faites vos devoirs. Assurez-vous de pouvoir compléter vos voyages réguliers avec une perte d’autonomie de 10% à 20%, ou bien vous pourriez être déçus comme moi. Vérifiez les stations de recharges rapides disponibles et assurez-vous que vous en aurez au moins une sur votre chemin. Pour moi, hélas, pas de “super-chargeurs” de prévu sur mon chemin dans un avenir rapproché. Un “super-chargeur” sera bientôt est maintenant en fonction à Montréal. Pour mon voyage à Sherbrooke, ce n’est pas idéal, car je veux utiliser la nouvelle autoroute 30 qui contourne Montréal et le surtout le trafic!

toSherbrooke

Cela m’amène à parler du réseau actuel des stations de recharge dans ma province. Pour une recharge lente, nous avons une norme convenue, supportée par toutes les compagnies, c’est le SAE J1772. C”est idéal lors de l’arrêt dans un hôtel pour la nuit pour obtenir une charge complète.

j1772

  • SAE J1772:
  • 6 to 20 kilowatts: 28 to 80 km / heure de recharge
  • Supporté par toutes les compagnies

Le chargeur qui vous donne 80 kilomètres par heure de charge est une bonne façon de rallonger un voyage pendant le dîner ou le souper. Cela me permet de compléter le trajet de Gatineau à Québec avec un petit arrêt à Montréal pour recharger notre voiture et remplir notre estomac. Seulement Suncountryhighway, une compagnie privée, offre cette rapidité de recharge et ils couvrent l’ensemble du pays, beau travail! Le réseau circuit électrique au Québec est limité à 28-32 km / heure de charge, qui est seulement bon pour une recharge durant la nuit. Étrangement, ils n’offrent pas de stations de recharges dans les hôtels. Ils sont disponibles dans les restaurants et les centres commerciaux.

Maintenant, qu’en est-il des longs trajets? Il nous faut des chargeurs rapides, mais malheureusement, beaucoup de «normes» existent. Vous rappelez-vous des normes suivantes?

betablu-ray

Pour la recharge des véhicules électriques, nous avons en fait trois normes: CHAdeMo, SAE Combo et SuperCharger.

CHAdeMO

  • CHAdeMo
  • 50 kilowatts: jusqu’à 136 km /30 minutes
  • Utilisé par Nissan, Mitsubishi, Kia, supporté par Tesla avec un adapteur spéciale (Bientôt disponible).

combo

  • SAE Combo
  • 50 to 90 kilowatts: jusqu’à 200 km / 30 minutes
  • Utilisé par GM, Ford Motor, VW & BMW

tesla

  • Super Charger
  • 90 to 120 kilowatts: jusqu’à 270 km /30 minutes
  • Utilisé par Tesla

Du côté québécois, le réseau circuit électrique a décidé de soutenir CHAdeMO & SAE Combo, mais pas le Supercharger. Les propriétaires de Tesla  au Québec devront se fier à Tesla Motors et sur leur prochain adaptateur CHAdeMO pour une charge rapide. En 2014, Tesla a ouvert tous ses brevets, mais il pourrait être trop tard pour que sa technologie devienne la norme. Il a un beau design, il est plus rapide. Les cassettes bêta étaient de meilleure qualité que les VHS mais c’est VHS qui a gagné la bataille. La différence est que Sony n’a pas ouvert sa technologie à l’époque.

Lorsque vous êtes un des premiers à utiliser une nouvelle technologie, vous ne vous en faites pas avec ces petits problèmes. Je sais que les choses vont que s’améliorer avec le temps. Ne pas avoir assez de stations de recharge pour le nombre de voitures électriques est un problème temporaire. Sur PlugShare, il y a de nouvelles inscriptions de stations de recharges tous les jours! Regardez la carte si vous n’êtes pas convaincu. Cette image représente seulement une partie des stations disponibles. http://www.plugshare.com/ (Chargeur lent en vert et rapide en orange.)

plugsharemap

De plus en plus de gens achètent des voitures électriques et la révolution ne s’arrêtera pas. L’autonomie augmentera (il y a une mise à jour à venir pour le premier modèle de Tesla: Le Roaster avec une autonomie de presque 640 km) et de nombreux chargeurs rapides sont en cours d’installations sur une base régulière.

Aurais-je dépensé autant d’argent sur une voiture électrique avec l’expérience que j’ai maintenant? Mettant de côté la perte d’autonomie de ma batterie, oui je le ferais. Une chose est sûre, les conditions ne sont pas présentement prêtes pour monsieur tout le monde pour les longues distances. Dans quelques années, je suis convaincu que nous aurons des voitures électriques à un prix raisonnable et un réseau de recharge décent.

Advertisements